Absente sur le blog.

Coucou à tous amis blogger ! 

Je tiens juste à vous prevenir que je vais etre absente sur le blog pendant quelques temps… Mon ordinateur vient de me lâcher et toutes mes photos sont dessus.😦

Je serais cependant présente sur la page facebook ou sur insta si tu veux continuer de suivre au quotidien😉

Merci à tous ! 

Amandine

Outback journée #4: Marree

On quitte la ville fantôme de Farina, première pause de la journée: Marree. Personne ne se doute pour le moment que l’on passera plusieurs semaines ici. On grignote pendant que les mecs jouent un peu au foot. Enfin jusqu’à ce que le ballon se perde dans un palmier. Nous reprenons la route, paysages magnifiques autour de nous. On commence à sentir le début du désert et le coté aride de l’Outback Australien. Environ 40km après Marree, leur van s’arrête d’un coup et impossible de le faire redémarrer. Coup de chance première voiture qui arrive à toute vitesse se trouve être un mécanicien. Deux autres voitures arrivent, deux voitures de police qui s’arrêtent. Le mécano fait quelques tests, le van sera tiré par l’un des policiers jusqu’à Marree.

IMG_1158
Nous ne verrons jamais Willam Creek.

Ils nous expliquent que lundi sera férié et que des courses de chameaux ont lieu dans la ville avec différents événements. Avec l’activité du weekend impossible de dormir où nous voulons. Ce sera dans un camping. Nous sommes les seuls clients. Le soir les propriétaires font un feu et nous laissent profiter des deux gros troncs qui flambent. Un bon repas, quelques verres un grand feu rien que pour nous et pleins d’étoiles au dessus de notre tête. Le ciel étoilé est vraiment superbe. Le lendemain matin, le propriétaire qui est aussi un peu le mécano de la ville leurs annonce qu’il faudra attendre jusqu’à mardi ou mercredi pour avoir un nouveau réservoir arrivant d’Adélaïde.

IMG_1162

Marree est très proche du Lac Eyre, le lac salé, environ 50km. Toute l’eau de la région est donc salée… L’eau de la douche, du robinet… Je te laisse donc imaginer faire bouillir de l’eau pour ton thé ou café. Un régal !

Le nouveau réservoir est arrivé Mercredi. Il sera monté Jeudi matin. Les propriétaires ont proposé à Chris et Steve, de ne pas payer les nuits que nous passons en échange d’aide pour aller ramasser du bois. Accord conclu, aucun de nous ne paiera les nuits, y compris la recharge de gaz pour cuisiner. Le couple propriétaire: Jo et Brent, est vraiment adorable. Nous passons quelques soirées avec eux à parler autour du feu dehors. BBQ, shamallows à faire griller, bouteille de vin et de bières offertes. Il sont tous les deux retraités et ont le projet fou de lancer leur camping (ouvert depuis 2 mois seulement), d’ouvrir un magasin avec des produits frais venant d’Adélaïde. De vrais fruits et légumes, bref du choix ! Ils nous expliquent que d’ici quelques temps ils auront besoin de backpackers pour les aider. Que si nous sommes dans le coin ou si nous revenons nous sommes les bienvenus.

Une fois leur van réparé et quelques travaux accomplis pour eux. Nous sommes bloqués pour continuer notre route vers le Nord. Cela fait environ 6 – 7 ans qu’ils n’ont pas vu les routes bloquées aussi longtemps… Les pluies du Nord ont fait déborder le Lac Eyre rendant la route impraticable ! Elle sera ouverte que pour les véhicules très lourd ou avec 4 roues motrices. Nous prenons donc la décision de retourner vers le Sud et Port Augusta. Manque de chance, il pleut… les routes pour aller vers le Nord et le Sud seront fermées pour nous et nos vans pendant 3 semaines… chose très rare d’après les locaux. Mais bon après tout c’est l’hiver ici.

Une éclaircie, le ciel bleu a refait son apparition depuis 2 jours, le vent s’est levé depuis la veille. C’est aujourd’hui ou jamais, demain il doit pleuvoir.

Jo, la propriétaire du camping a négocié pour nous une autorisation spéciale de la police pour pouvoir prendre la route sans avoir d’amende malgré que les routes ne soient toujours pas ouvertes pour nous. En sachant que les amendes sont de 1000$ par pneus… Le shérif de Marree nous autorisent à prendre la route du sud, une fois la route en gravier passée et notre arrivée dans le village de Leigh Creek, nous devons contacter la police afin de leur signaler que nous sommes en sécurité. We did it !

Ces 3 semaines étaient difficiles. Marree est tout petit. Un pub avec des prix pour touristes et d’autres pour les locaux. Une Road House: magasin similaire à une aire de repos où l’on peut trouver à manger, essence etc… mais à des prix exorbitants. Aucune couverture téléphonique. Internet que pour les locaux…

IMG_1150
Road House et Station service de Marree.

Cependant nous avons rencontré beaucoup de personnes, des australiens, des vrais venants de partout en Australie. Ils nous ont tous donnés beaucoup de conseils, partager leurs expériences avec leur pays ou leurs voyages. Leurs connaissances sur la culture aborigène, les gardiens de chameaux, ou encore sur les étoiles.

Savais-tu que pour les Aborigènes, ce ne sont pas les étoiles qui importent, mais l’espace entre elles ?

IMG_1151
Sur le mur de l’école. Parfois aucun enfant ne vient à l’école et la maitresse se retrouve seule toute la journée à attendre dans le cas ou, un élève viendrait…

Tous, ils ont voulu nous aider, nous apportés leurs soutiens. Nous avons échangés des contacts, certaines personnes à retrouver dans quelques mois autour d’un café ou d’un thé à l’autre bout du pays. C’est toujours un réel plaisir de rencontrer et partager, autour d’un feu et d’entendre leurs récits de voyages et de vie.

IMG_1155

IMG_1154

IMG_1152
Vieille station service, 1,85$ le litre d’essence.

IMG_1148

IMG_1149
Goodbye Marree.

Amandine, xx

Outback journée #3: Farina, la ville fantôme

Après quelques heures sur la route à admirer les paysages. Ces grandes étendues, l’herbe sèche, de petits arbustes, des kangourous nous observant de loin, c’est à Farina la ville fantôme que nous décidons de passer la nuit.

IMG_8423

La ville était très active il y a quelques siècles. Point important entre Adelaïde et le centre rouge. Hotel d’échange, station de police, hôtel, boulangerie etc… aujourd’hui la ville est en ruine. Quelques personnes se sont regroupées afin de redonner vie à cette ville historique perdue. Peu de personnes s’y arrêtent. Pourtant il y a un camp pour y dormir avec des toilettes et des douches chaudes, et possibilité de faire des feux. L’endroit est calme, peu de vent.

IMG_8426

Après un bon petit déjeuner, direction les ruines à pieds. Le four à pain est très particulier comme il est construit sous terre à cause de la chaleur dehors. Aujourd’hui du pain et autres gourmandises sont cuites dedans. Le four est de nouveau en état de fonctionner. C’est une réelle boulangerie. A quelques mètres un abri où est vendu le pain. On peut y manger ou boire un café.

IMG_8445

Une mamie nettoyant le four nous explique que la ville le rôle de Farina auparavant. Ils sont bénévoles. Ils veulent redonner vie à ces lieux. Raconter un bout d’histoire manquante de la région. Elle nous explique que les bâtiments n’ont pas tenu le coup avec la chaleur à cause du sel présent dans l’eau. Partout ici l’eau est salée dû à la proximité du Lac Eyre. L’eau utilisée pour les construction venant aussi du lac, les bâtiments se sont écroulés, le ciment ne tenant pas. Les bénévoles tentent de nouvelles techniques utilisants moins d’eau pour restaurer les bâtiments.

IMG_8443IMG_8436IMG_8435IMG_8427IMG_8424

Amandine

Bisous Kangourous

Outback journée #2: les Flinders Ranges

Le temps n’est pas avec nous. Nous prenons notre petit déjeuner à l’air de repos et prenons la direction des Flinders Ranges. Le temps est couvert, mais nous sommes entourés de kangourous et émus sur la route. L’entrée du parc est de 10$ par voiture, papier accroché témoin de notre payement, nous pouvons maintenant entrer et sortir du parc à volonté. A l’accueil ils nous déconseillent de faire une longue marche avec ce temps et la nuit qui va vite tomber.

Après cet échange, nous commençons une petite balade d’une heure. Les arbres sont magnifiques. Nous apercevons des kangourous à quelques mètres de nous. Un regard curieux entre deux bouchées d’herbes, suivis de quelques bonds.

Si tu passes dans le coin essaie de faire les longues marches, elles sont sublimes. J’aurais bien aimé pouvoir en faire une au lieu de regarder les paysages que par photo. Les gens rencontrés nous ont aussi raconté qu’il y a d’anciennes peintures aborigènes dans le parc, un lieu sacré pour eux.

IMG_8419IMG_8417IMG_8408IMG_8402IMG_8399IMG_8393IMG_8388IMG_8384

Amandine

xx

Outback journée #1: Port Augusta

Port Augusta est la dernière vraie ville en quelque sorte avant le début de l’Outback. Pas tous les magasins y sont mais les principaux. On réfléchit à ce qu’il nous manque et de la route à prendre pour commencer à monter. Barbecue au bord de l’océan. Des jeunes australiens finissent leur entrainement de Footy (football australien) et viennent dans l’océan jusqu’à la taille pour se relaxer les muscles.

Sur la route nous apercevons les premiers Train Road. Ces camions avec plusieurs remorques. Notre première Road House sur le bord de la route. Endroit où l’on peut se ruiner si l’on achète quelque chose.

Tu sais que cette ville est un peu comme une encre. On part et on finit par y revenir pour diverses raison. Pourtant il y a rien à faire. Les locaux nous déconseillent de sortir la nuit. Un soir nous marchons un peu pour nous rendre dans une pizzeria et prendre à emporter. Une famille aborigène arrive, il est 19h, ils sont déjà très alcoolisés et se disputent pendant quelques minutes avant de repartir. Cela nous met dans l’ambiance avant d’être dans le désert, l’Outback, où ce sera pire. En effet, ils sont plus ou moins obligés de s’intégrer dans la société. L’état leurs donne de l’argent tous les mois. Paie leurs crédits: voiture, maison… etc. Ils perdent toute leur culture et connaissance pour la notre. Ils ont aucune valeur de l’argent. Les hommes achètent de l’alcool et les femmes de la drogue. Heureusement ils ne sont pas tous comme ça mais une grande partie. D’ou le danger pour nous, étrangers. Nous savons que nous devons être prudent, surtout par la suite…


Amandine

xx

Liebster Award Nomination #2

Il y a quelques temps, j’ai été nominé pour le Liebster Award par Tonio. Un blog que je te conseille bien évidemment ! Si tu es ouvert d’esprit, que tu t’intéresses à la spiritualité, méditation, c’est fait pour toi ! Ah et si tu aimes le Canada aussi va jeter un coup d’oeil, il commence son visa, n’hésite pas à suivre ses aventures et sa découverte du pays.😉

En tant normal, je devrais prendre le temps de nominer d’autres personnes et te donner des infos sur moi mais si tu as pu suivre un peu ma situation, tu sais que ce n’est pas très facile… Cependant je vais tout de même répondre à ses questions du mieux que je peux! Et si tu es curieux tu peux toujours regarder ici (clic).

Quel est le dernier livre que tu as lu ?

Celle la, elle est facile. Le dernier lu est Yoga for Travellers de Jennifer J. Ellinghaus. Et chose qui va plaire à Tonio: j’ai suivi un cours de yoga gratuit à Melbourne juste avant de partir de la ville. Puis je me suis rendue compte que Jennifer enseigne le yoga dans le studio. Oh joie ! Du coup nous sommes en contact maintenant, et à mon retour en ville nous devons nous rencontrer.

Si tu étais un animal aveugle, lequel choisirais-tu et pourquoi ?

Pas facile du tout cette question !  Peut-être un loup pour le coté protecteur. Pouvoir entendre ou sentir les choses ou êtres autour de moi, ou un scorpion, c’est résistant. Je serais curieuse de savoir ce que chacun répondrait d’ailleurs à cette question.

Qu’est-ce que tu adorerais trouver dans ta boîte aux lettres demain matin ?

Un peu compliqué, je n’ai pas de boîte aux lettres ici… Peut-être une offre de partenariat pour pouvoir voyager et travailler. Ou un autre visa, ou une bonne opportunité pour le Après Australie.

Si tu avais un pouvoir magique, qu’est-ce que ça serait ?

Me téléporter.

Est-ce que tu pardonnes facilement ?

Je ne pardonne pas facilement du tout ! Mais je travaille dessus.

Penses-tu avoir compris le sens de ta vie ?

Pas du tout ! J’ai beaucoup de temps pour penser. Plus ça va et je sais ce que je ne veux pas. Je me rends compte que certaines de mes décisions étaient les bonnes et que je ne veux pas revenir en arrière. Ou bien des choses à approfondir comme le coté végétarien et le yoga. Mais le sens de ma vie… 

Quel est ton plus grand rêve ?

Voyager toute ma vie ? Bon ok, quelque chose de plus réaliste: pouvoir continuer de voyager et aller au Pérou: Machu Picchu, et voir les ruines des temples. Le top du top serait de faire le trek de la Vallée Sacrée jusqu’au Machu Picchu.

Si tu étais un accessoire de cuisine, qu’est-ce que tu serais ?

Une cuillère à café.

Quand est-ce que tu as dit « je t’aime » pour la dernière fois ?

Ca remonte à loin…

Où étais-tu lorsque tu as vu le soleil se coucher la dernière fois ?

La semaine dernière à Marree. Les couchers et levers de soleil y sont vraiment magnifiques !

Quelle est ta pire peur ?

Perdre la vue. Il y a tellement de choses à découvrir, observer, admirer. Tous ces paysages à couper le souffle qui attendent.

IMG_8389

Amandine

xx